Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 08:16

Il est encore là ; jeune et inquiet dans son 206 blalnc et trop propre certainement neuf ; il a une casquette noire, un papier dans la main et il semble qu’il attende. Dès que je suis arrivée il était venu. J'ai toujours le visage tourné et je regarde la chaine des voitures qui viennnent dans l’autre sens de la rue ; je m’aperçois qu’il sorte et qu’il va parler au gardien, mon doute accroît et alors je le regarde même de plusieurs fois, il est encore silencieux. Un autre Peugeot d’un modèle plus ancien est arrivé derrière lui, klaxonne et rend cet étranger plus anxieux, qui remue maintenant niaisement le papier entre ses doigts. Je décide enfin d'appeler le bureau de taxi afin de reconnaître le modèle de voiture qu’on m’a envoyé ; le gars en appareil change comme d’habitude son ton de voix, comme celui de père d’une fillette en la répliquant. C’était bien lui-même, le taxi, mais mon doute avait aussi bien de raisons :

En Iran la plupart de taxis collectifs sont de Peykan, et les taxis privés sont de voitures un peu plus récents, mais celles de modèles de plus coûteux sont rares. Seule dans le Sud de l’Iran comme à Kish les taxis collectifs sont de Toyota ou de Mazda. C’est une région libre de douane donc le prix de voiture est très moins cher, quant au reste de l’Iran les prix diffèrent beaucoup qu’à l’origine.


Mon autre raison concerne la culture, qu’une fille ne demande rien d’un garçon ce qui relie à monter sa voiture, quand il est très probable que des hommes se garent pour prendre la fille qui attend dans la rue, présageant une aventure, une drague ou d'autres buts. Il y a parfois même souvent des filles qui accueillent ce comportement, notamment s’il était un beau garçon, notamment s’il avait une voiture élégant, elle tenterait de monter ; sinon, elle le compte au moins un témoignage à sa jeunesse ou sa beauté, quel qu’il soit faux, et elle tourne son visage. Je vous expliquerais ce dernier : L'interdiction de s'exprimer librement qui s'est propagée presque dans tous les contextes de la société, a beaucoup changé le sens et le propos compris par les comportements, qui fait beaucoup de malentendus dans les rapports sociaux et fait pouvoir facilement mentir sur son propos. On pourrait donc se tromper en restant dans un doute infini alors ratifié par son impression personnelle aussi fausse, et dans ce cas-là, c'est de l'être jeune et désirable pour les homme qui veulent lui prendre sur leur voiture, mais la vérité est de l'être femme. En négligeant les filles qui fondent des tâches exprès pour attirer l'attention et être davantage considérées dans ces jeux, une fille de plus belle ou jeune serait plus accusée d'en faire partie et serait plus condamné à ces comportements.
Avoir grandi dans une telle société m’a fait excessivement indifférente à mon entourage et même dans le cas d'une demande de taxi, je ne voulais pas rompre cette grande distance que je faisais toujours entre mon privé et l’extérieur, sans en avoir bien été assurée. Il l'était alors difficile de me parler.


J’ouvre immédiatement la porte de voiture, lui dis ‘’vous êtes le taxi ‘’ comme l’explication de mon fait. Dès lors m’assoyant, l’odeur forte du parfum attaque mon nez. Je trouve mon intonation un peu reprochant. Le chauffeur, évidemment timide, se tait. 


Ou peut-être c’est les bandes forte de son lecteur qui crieront à sa place.

Partager cet article

Repost 0
Published by Silhouette
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Il était une fois à Téhéran
  • Contact

Recherche