Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 14:05

La nuit est tombée. Le foyer de la famille fait plus chaud qu'aux autres temps. Certains sont en train de regarder la TV, certains écoutent de la musique, ou ils dansent. L'un est sur l'ordinateur, l'autre est sur la phone. Les maisons, pleines des lumières et des bruits. Tout à coup, tout s'arrête.

L'électricité est coupée
. Les habitants se noient dans une obscurité pleine d'étonnement. Les uns se plaignent de déranger leur travail; les autres se contentent d'avoir quelques minutes de calme d'une nuit. Enfin, tous s'abandonnent.
Un silence fabuleux, les chuchotements et les rires, l'horloge tic-tac, les bougies et une famille plus serrée, c'est les minutes d'éteindre.

Entre les mains de l'obscurité, les étoiles brillent plus qu'avant. Doucement les arbres dansent dans le vent, les cricris dedans chantent les plus charmantes chansons.
La ville semble tranquille; mais au-delà de ces rues, quelque part au milieu de ces lumières-là, il coure un tumulte étrange.

Ces coupures sont sous le programme de diminuer faute d'électricité et d'eau cette année. Selon ce programme, chaque banlieue de Téhéran aura des minutes sans électricité pendant une période spécifique.

Le problème est ancré dans l'année dernière: libérer l'eau d'arrière des dames plut tôt qu'au temps fixé, en hiver. Dansquel on avait le moine de pluie de ces quarante ans.
Pourtant, le ministère de "Nirou" avait annoncé que les problèmes d'électricité et d'eau sont terminés et que ce problème-là a été la conséquence de l'inattention des derniers gouvernements.
Quand il n'y a pas assez d'eau pour produire l'électricité, le rôle de l'énergie nucléaire n'est pas observée encore.

On attend les problèmes suivants: dégâts des équipements électriques, dérangement des affaires et le plus important est le déficit des usines surtout les usines de l'acier, estimé aux millions de dollars. Une circulaire par "Tavanir" est porté aux usines et les industries sensibles, sur préparer des générateurs d'électricité. Mais le besoin de mégawatts ne sera pas résolu par ces générateurs.
À la fin, c'est les dommages et intérêts que l'Iran payera à la Turquie à cause de la diminution de l'exportation d'électricité. Alors que dans les situations pareilles, les pays de voisins ne paient pas d'indemnités à l'Iran. Le plus évident exemple est l'histoire de l'hiver dernier, quand le Turkménistan a coupée l'exportation du gaz à l'Iran dans les plus mauvaises circonstances, sans raison. Le gouvernement avait déclaré que ses antagonistes intérieurs l'ont conseillé au Turkménistan; mais récemment le chef adjoint de ministère de pétrole a exposé que les Turkmènes avaient des demandes hors de l'honneur de l'Iran. Il n'a pas révélé ces demandes, encore il a dit que l'Iran refuse de demander l'indemnité, parce que l'amitié des voisins doit être considéré.


Personne ne peut comprendre ces politiques des plus bizarres.
On est toujours noyé dans l'obscurité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Silhouette
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Il était une fois à Téhéran
  • Contact

Recherche